“Le son est un territoire” – Le Mans sonore

C. Roselyne, collège Berthelot

Depuis le collège Berthelot

À travers la rencontre avec Monica Fantini, autrice de l’émission Écouter le monde sur Radio France Internationale et avec Delphine Duchemin de Cartables FM, la classe de 5ème A et un groupe d’UPE2A du collège Berthelot ont composé une carte postale sonore à partir de la citation de la philosophe Alberta Ziche « le son est un territoire ». Orchestrée par Lénaïk Charlot, enseignante d’éducation musicale, l’équipe pédagogique s’est saisie de la thématique pour aborder le son de manière pluridisciplinaire. Oscillant de la musique aux langues (à écouter ici), de la physique à la technologie ou la géographie, le territoire commun a pris la forme des sons du quotidien des 5ème A : le collège par ses collégiens (à écouter ici).

Cette création sonore a été réalisée en partenariat avec RFI, Cartables FM et financée par la Ville du Mans.

Depuis la Maison des langues

S’emparant également de la thématique « Le son est un territoire », les étudiantes et étudiants du Diplôme Universitaire Passerelle se sont inspirés de la série « Le son qui reste » de l’émission Écouter le monde. Lors d’une promenade sonore sur le campus, les étudiantes et étudiants ont réalisé des micros-trottoirs en demandant aux personnes croisées des fragments de textes appris par cœur ou des mots qui leur semblaient difficiles à prononcer. Puis, avec Marie-Anne Cornuel, enseignante de français dit langue étrangère, le groupe a d’abord collecté des sons qui façonnent leurs territoires quotidiens (à écouter ici). Enfin, en écho avec Anne-Marie, chanteuse au sein de plusieurs chorales mancelles, ils ont transmis au groupe des fragments de textes appris par cœur et qu’ils ou elles souhaitaient transmettre (à écouter ici).

__________________________________________________

CreaSons est une invitation à créer des cartes postales sonores éphémères et subjectives, une réflexion sonore et spatiale dans des (mi)lieux de socialisation langagière[1]. Elle s’inscrit dans un dispositif de recherche en sciences du langage intégrant une co-création de la connaissance[2].

En circulation dans des espaces publics, ce dispositif aborde le son comme vecteur de médiation, de connaissances incarnées et situées. Il invite à penser le rapport individuel et collectif au sonore. En composant[3] en commun[4], les groupes engagés partagent et s’approprient des mémoires sonores pluriculturelles et plurilingues[5] depuis des lieux qui les relient.

L’espace public devient une traversée sensible de pratiques sonores et langagières[6] où circulent des produits de sens. Dès lors, comment les écoutes socio-construites les perçoivent et les (re)(dé)composent ?

Les corpus constitués donnent lieu à des récits sonores collectifs, des narrations composées de paysages sonores[7] et de paysages linguistiques[8]. Six cartophonies numériques sont gardées temporairement en mémoire et amenées à être renouvelées au gré du dispositif itinérant autour du Mans.

En inscrivant les pratiques langagières dans un cadre plus large des milieux sonores et des représentations socio-spatiales, cette recherche entend contribuer à des perspectives en didactique du plurilinguisme[9] et de l’oralité[10].


[1] Lambert, P. (2021). Socialisation langagière. Langage et société, 311-314. https://doi.org/10.3917/ls.hs01.0312

[2] Romero, M., & Laferrière, T. (2015). Usages pédagogiques des TIC: de la consommation à la cocréation participative. Vitrine Technologie Éducation, 4.

[3] Latour, B. (2011). Il n’y a pas de monde commun : il faut le composer. Multitudes, 45, 38-41. https://doi.org/10.3917/mult.045.0038

[4] Citton, Y. & Quessada, D. (2011). Du commun au comme-un. Multitudes, 45, 12-22. https://doi.org/10.3917/mult.045.0012

[5] Coste, D., Moore, D., & Zarate, G. (1998). Compétence plurilingue et pluriculturelle. Le français dans le monde, 8-69.
Moore, D., & Castellotti, V. (2008). La notion de compétence plurilingue et pluriculturelle: perspectives de la recherche francophone. La compétence plurilingue: regards francophones, 23, 11.

[6] Boutet, J. (2021). Pratique langagière. Langage et société, , 281-284. https://doi.org/10.3917/ls.hs01.0282

Ananny, M. (2020). Pour un droit du public à entendre. Multitudes, 79, 80-85. https://doi.org/10.3917/mult.079.0080

[7] Schafer, R. M. (1993). The soundscape: Our sonic environment and the tuning of the world. Simon and Schuster.

Volcler, J. (2022). Bâtir une écologie sonore radicale. Dans : Socialter éd., Pour un tournant radical (pp. 64-79). Socialter. https://doi-org.doc-elec.univ-lemans.fr/10.3917/soci.vion.2022.01.0064

[8] Blommaert, J. (2013). Ethnography, superdiversity and linguistic landscapes: Chronicles of complexity (Vol. 18). Multilingual Matters.

[9] Castellotti, V. (2017) Pour une didactique de l’appropriation. Diversité, compréhension, relation. Éditions Didier, Collection Langues et didactique, Paris.

Abgrall, G. (2015). Expression radiophonique et apprentissage ludique de la langue : radio cactus, le pouvoir du micro au service des femmes qui apprennent le français (Cactus & Gsara asbl – Anderlecht – Bruxelles). Dans : Service de la langue française française et de la politique linguistique éd., S’approprier le français: Pour une langue conviviale (pp. 121-126). Louvain-la-Neuve: De Boeck Supérieur. https://doi.org/10.3917/dbu.slfcl.2015.01.0121

[10] Lhote, É. (2001). Pour une didactologie de l’oralité. Éla. Études de linguistique appliquée, 123-124, 445-453. https://doi.org/10.3917/ela.123.0445

Abou Haidar, L., & Llorca, R. (2016). L’oral par tous les sens: de la phonétique corrective à la didactique de la parole. Le Français dans le monde. Recherches et applications, 60.

[11] Unités Pédagogiques pour Élèves Allophones Arrivants


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Caroline Venaille (18 janvier 2024). “Le son est un territoire” – Le Mans sonore. Creasons. Consulté le 14 juillet 2024 à l’adresse https://creasons.hypotheses.org/590


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search